Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘joie’

Laising

1er module – l’apprentissage naturel

Le Laising est un processus qui nous stimule à réactiver l’apprentissage naturel pour le relier au parcours formateur que nous connaissons bien, de façon à pouvoir utiliser notre plein potentiel.

Il n’est pas nécessaire d’apprendre à employer l’apprentissage naturel, il nous suffit de l’utiliser, de l’exercer et déjà nous nous en souvenons.

Rechercher… sentir… donner de l’espace… avec légèreté et succès… ensemble… sont les points principaux de l’apprentissage naturel. Vivre et apprendre de cette façon nous rend joyeux et heureux.

Ce premier niveau est particulièrement enthousiasmant pour tous.

Le Lais ou Laising a de multiples applications et est aussi à la base de la méthode de travail utilisée pour les NiceLabs, en collaboration avec Nicefuture. Voir ICI

  • Le « Laising » propose dans ce 1er module, un stage sur deux week-end, dans le but de nous permettre d’expérimenter et retrouver cet apprentissage naturel pour le relier dans nos vies et projets à un apprentissage classique formateur, de façon à vivre avec l’ensemble de notre potentiel.

Pour en savoir plus sur cette approche https://lessourcesreveesdelaterre.wordpress.com et www.lais-institut.at

Détails pratiques:

Avec Julie Breukel

ce cours peut accueillir entre 8 et 12 personnes + 2 jeunes entre 15 et 18 ans

Dates et horaires

1ère partie

  • 29 avril 2016, 18h30
  • 30 avril 2016, 9h30
  • 1er mai 2016, 9h30

2ème partie

  • 6 mai 2016, 18h30
  • 7 mai 2016, 9h30
  • 8 mai 2016, 9h30

Le stage a une durée de 2 à 4 heures par jour (selon la dynamique du groupe). Les deux parties forment un tout.

Lieu

Lausanne, Crissier, Bois Genoud

Coût

CHF 225.- pour l’ensemble du premier module (2 weekends) + 25.- de participation aux frais de déplacement, soit 250.- par adulte

CHF 90.- pour les jeunes

Inscriptions

au centre lungta ou à julie par sms: +41 (0) 79 636 69 48

Il s’agit d’une formation certifiée par le Lais Institut

 

Publicités

Read Full Post »

Une nouvelle école, basée sur l’apprentissage naturel, se développe rapidement en Europe et ailleurs.

Quelle joie!!!

L’arrivée de l’école Lais, inspirée de Shchetinin, me réjouit. Basée sur l’apprentissage naturel, l’intuition y est développée autant que l’intellect. L’enthousiasme y est si fort, qu’il suffit de 1 ou 2 ans pour assimiler tout le programme de la maturité (ou bac). J’ai la vision d’écoles similaires, adaptées aux sensibilités de nos régions, qui renaissent dans les vallées et permettent la valorisation des savoirs du terroir. Cela semble être un beau contrepoids aux valeurs uniformes, liées aux villes, transmises actuellement.

Lais

« Imaginez une école où l’enfant est considéré comme un être divin, cosmique, capable de se développer de façon holistique. Un lieu où le savoir ne serait pas transmis verbalement durant des heures, car l’enfant serait co-créateur à tous les niveaux : de la construction des bâtiments au programme scolaire, en passant par la cuisine, le jardin, les arts martiaux, la danse, la peinture etc… Un établissement sans classes, avec des groupes d’étude où chaque élève serait aussi enseignant pour pouvoir assimiler pleinement les connaissances. A chaque instant, la transmission enthousiaste, avec le feu du cœur, serait privilégiée. Cette école immergée dans la nature, permettrait d’assimiler tout le programme de la maturité en deux ans, car l’enfant serait autorisé à apprendre naturellement.

Cette utopie existe ! L’histoire a débuté il y a vingt ans, avec l’école de Shchetinin, à Tekos en Russie. Une expérience qui a fasciné et attiré des visiteurs du monde entier. Une jeune femme, à son retour de Tekos, a organisé une première rencontre (mai 2014) avec l’idée de fonder une école d’ici 2 à 3 ans. Devant l’amplitude de l’engouement, la première volée a débuté en septembre en Autriche, sans plus attendre ! L’école s’est transformée et adaptée à notre culture pour devenir l’école Lais.

Plusieurs groupes de travail s’activent pour fonder des écoles Lais ou intégrer ces connaissances dans des écoles existantes. Dès que les parents et les enfants en entendent parler, ils sont touchés et impatients de co-créer ce futur réjouissant. »

Julie Breukel

cet article est paru dans le magazine 1/2015 de Nicefuture – CH2030 100 visions d’expert pour imaginer la suisse de demain. http://www.g-21.ch/nicefuture-mag/

 

POUR EN SAVOIR PLUS sur l’école
l’école autrichienne : http://www.laisschule.at/

le parcours formateur et les différents projets Lais, actuellement en Autriche, en Allemagne, en Italie, au Canada et en Suisse : http://www.laising.at/

Read Full Post »

Le premier film de Marion Cuerq

Pour l’apprécier encore plus, il faut savoir que Marion Cuerq a 21 ans, qu’avant de commencer ce film, elle n’avait jamais touché à la vidéo, ni filmé, ni monté de film, que son budget était très limité, son matériel aussi. Elle demande qu’on ne voie pas son film comme un film pro, mais vous verrez qu’il se défend très bien ! Ce que Marion a voulu montrer, c’est combien il fait bon grandir en Suède, c’est diffuser la bienfaisance qui y règne et montrer son existence et son fonctionnement.

Bande annonce avec un click sur l’image:

les mains bienvaillantes

version complète ici : http://www.oveo.org/

Read Full Post »